Réfugié depuis 7 ans dans l’ambassade équatorienne à Londres,  Julian Assange, fondateur de Wikileaks, a aujourd’hui été arrêté par les forces de police britannique. Selon un tweet de WikiLeaks, Assange ne serait pas sorti de lui même mais l’ambassadeur aurait plutôt invité la police qui aurait procédé à son arrestation immédiate.

Une décision présenté comme “souveraine”

Le président équatorien a défendu sur twitter cette decision qui fait suite à des “violations répétée des conventions internationales et des protocoles de la vie quotidienne”. Le gouvernement équatorien aurait apparement dénoncé des violations qui aurait porté atteinte aux conditions d’asile de Assange au sein de l’ambassade.

Avec cette arrestation, il est à redouté une extradition vers les États-Unis pour la publication en 2010 de milliers de documents confidentiels provenant du Pentagone et du Département d’Etat. En plus de la divulgation de documents classés défense, ceux-ci n’avaient pas été revisité par WikiLeaks mettant ainsi en péril la vie de centaine d’informateurs sur le terrain.

Si vous avez trouvé une erreur, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît,.

Commentaires Facebook
Promotion