fbpx

Manifestations à Paris : Pompiers, ARM et personnels médicaux présents !

Auteur

Share

Ce Mardi 15 Octobre est marqué par une manifestation nationale des Sapeurs-Pompiers professionnels français mais également des différents personnels du secteur médical, paramédical et administratif.

Un mouvement national !

En effet, depuis le mois de juin les pompiers professionnels ont entamé une grève, pour motif : les conditions de travail et la revalorisation de leur “prime de feu” mais également le manque d’effectifs face aux demandes de secours qui augmentent au quotidien. Ils venaient de partout en France et étaient près de 10 000 à manifester à Paris, ce jour.

Le rendez-vous était donné à 14h00, Place de la République. C’est dans une ambiance bon enfant que la manifestation s’est déroulée, même si quelques débordements se sont relevés à la fin. Toutefois, les motivations de toutes et tous étaient claires et ne démentaient pas. De nombreux syndicats étaient présents pour soutenir les manifestants.

L’un des manifestants a pu nous confier : “On représente (les pompiers) un maillon indispensable dans la chaîne de secours et cette profession s’use chaque jour à travers des agressions, un manque de considération et des moyens insuffisants. Nos retraites ne sont pas assurées et nous allons travailler de plus en plus âgés.”

Le secteur médical, paramédical et administratif également présent…

Pour rappel, la grève du personnel médical, qui a lieu depuis quelques mois dans plusieurs centres hospitaliers, est venue s’intégrer à la colère des pompiers français dans cette manifestation de grande ampleur. Des revendications similaires qui se retrouvent de part et d’autres, un manque de moyens, à la fois humain et financier mais également un manque de considération étatique. Infirmiers, médecins mais également aides-soignants étaient présents en soutien de leurs collègues, d’une part, mais aussi pour représenter leur mouvement.

Parmi les manifestants, nous pouvons également retrouver les Assistants de Régulation Médicale (ARM anciennement PARM). Ces femmes et hommes qui répondent chaque jour aux différents appels de toutes et tous en France étaient également présents. Quand vous composez le 15, ce sont ces personnes qui vous répondent et font en sorte d’envoyer les secours, si nécessaire, jusqu’à vous. Nous avons pu discuter avec des ARM de l’AP-HP (l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris). Ils nous décrivent des conditions de travail qui se dégradent et un manque évident de personnel. En effet, de plus plus de salle de régulation se retrouvent submergées d’appels et tous ne peuvent trouver rapidement une oreille attentive à cause d’un manque d’effectifs, ce qui retarde fortement l’envoi des secours.

L’un des régulateurs, souhaitant rester anonyme, nous confie : “On prend de plus en plus d’appels, près de 20% de plus qu’avant et ce partout en France. On a un métier très peu reconnu malgré une utilité incontestable pour 1200€/mois et ça crée une réelle difficulté de recrutement et un turnover car ce métier est devenu une passade professionnelle et non plus un métier à plein temps. Il est désormais demandé aux ARM d’avoir le BAC, ce qui crée un nouveau frein dans le processus de recrutement, il a été annoncé depuis peu la création d’une école spécialisée pour devenir ARM suite à “l’affaire de Strasbourg” (qui avait fait polémique). Seulement personne ne sait rien quant au devenir des élèves, de leur cours et de leur accompagnement. Tout reste flou, pourtant ce seront nos futurs collègues.
On a actuellement le statut “Administratif”, telle une personne qui remplit des tâches administratives “basiques” alors que nous faisons pratiquer des massages cardiaques à travers le téléphone, des gestes d’urgence et on va sur le terrain lors de situations sanitaires d’exception, nous demandons une meilleure reconnaissance, notamment à travers le statut de paramédicaux et non pas de “simple administratif” (à bon entendeur).
Malgré tout et par dessus tout, on est passionné par notre métier car on veut se sentir utile aux autres et on a tous plus ou moins ce sentiment d’utilité quand on raccroche et qu’on a réussi à aider une personne.”

Découvrez mon dernier article -> Sauver des vies avec son téléphone, c’est possible !

Commentaires Facebook

Si vous avez trouvé une erreur, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît,.

Commentaires Facebook

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :