fbpx

Tech’o Tour : Oppo Find X

Auteur

Share

Bienvenue dans ce troisième Tech’o Tour ! Ce concept a pour but de vous donner un retour d’utilisation sur un produit, ça sera donc subjectif, et non objectif !

Présentation
Le Oppo Find X, annoncé en juin 2018, se voulait comme être le futur du smartphone : Écran bord à bord, recharge ultra rapide, système de caméra motorisé… Après plusieurs mois d’utilisation, le pari est-il tenu ? Je vais vous rendre le verdict.

Image provenant du site officiel Oppo Mobile France

Un design précurseur
En le montrant à mes proches, ils ont tous été formels sur un point : Le design est sublime. Il est compliqué aujourd’hui de se dire que ce smartphone est sorti il y a presque un an, la promesse est tenue : Le design est très actuel malgré ces quelques mois qu’il le sépare de sa sortie.
Mais pour ceux qui n’ont jamais eux un tel forme factor sur un smartphone, celui-ci est-il autant ergonomique que son design le laisse prétendre ? Ce n’est malheureusement pas le cas. Venant d’un Xperia XZ1, le changement fut brutal, mais jouissif, sauf pour l’utilisation du clavier virtuel. En effet, le clavier est bien plus bas, malgré qu’il soit possible de le remonter, et surtout les bords incurvés qui rendent l’accessibilité à certaines lettres très frustrant. Le “P” en est le parfait exemple, c’est très souvent que je fais une erreur de frappe, où que celui-ci ne s’affiche pas.
Malgré ce défaut, l’écran dit “bordeless” est un réel bonheur à utiliser au quotidien, que ça soit pour les réseaux sociaux ou pour regarder du contenu vidéo.

Le Super VOOC, une bénédiction
Comme dit précédemment, je viens d’un Xperia XZ1, qui se rechargeait plutôt lentement, environ 2 heures pour le recharger de 0% à 100%. Le Super VOOC, avec une recharge en 35 minutes, fut une évolution radicale, et au-delà de l’évolution, un changement dans mon utilisation d’un smartphone. Je ne recharge plus mon téléphone la nuit, je ne me restreins plus dans mon utilisation, la recharge est devenue quelque chose d’invisible. En effet, dans une journée, vous avez toujours un moment où vous n’utilisez pas votre smartphone, sous la douche, en prenant un bain, en mangeant etc… Cependant, ces moments sont relativement courts (sauf pour la douche me diront certains), et le Super VOOC prend tout son sens. Mettre son téléphone à recharger en prenant sa douche, en sortir et le voir à 100% est juste gratifiant, plus besoin de se restreindre pour finir la journée et le mettre à charger pendant la nuit : Ce n’est plus vous qui vous adaptez à votre smartphone, mais votre smartphone qui s’adapte par rapport à vous.

Le Super VOOC est plus rapide et de loin !

Cette recharge ultra rapide peut inquiéter pour la santé de la batterie, malgré que celle-ci soit séparé en deux, la recharge est de 50W, et les questionnement peuvent subjuguer. De mon côté, je n’ai pas trouvé que la batterie est perdu de son autonomie, je ne peux pas malheureusement le prouver avec une application, celle-ci ne s’adaptant pas à la conception en double batterie du Find X. Pour moi, le pari est tenu au niveau du Super VOOC : La recharge est toujours aussi efficace et la batterie ne semble pas endommagé après plusieurs mois d’utilisation.

Le “pop up” une idée à double tranchant
Le Find X fut l’un des premiers smartphones à proposer ce système mécanisé, et beaucoup d’appréhension envers ce système semblant fragile aux premiers abords. Mais qu’en est-il réellement ?

Le pop up du Find X.

Tout d’abord, contrairement aux dires, le pop up du Oppo Find X n’est pas spécifiquement fragile. Alors bien sûr, si vous le jetez par terre, il y a des chances pour que le moteur se casse mais dans une utilisation dite “normal”, il n’y a aucun risque. Une sécurité est en plus présente en cas de chute, le moteur se rétracte automatiquement.

Message de sécurité lors d’une chute.

Cependant, le pop-up est une limitation technique pour la certification IP68 (résistance à l’eau) ainsi que les capteurs photo choisis, je m’explique.
Lors des derniers mois, il a plu là où j’habite, jusque là rien d’exceptionnel, mais il faut avouer que cette peur que l’eau endommage le moteur est présente, et que lors de forte pluie sans parapluie, je ne pensais qu’à ça, même le téléphone dans ma poche. Jusqu’à aujourd’hui, je n’ai eu aucun problème avec le moteur, mais cette frayeur est pesante quand on se retrouve sous une averse.
Pour les capteurs photos, le problème est tout autre : L’espace est petit et il faut en loger 3, on peut donc supposer que cette contrainte à limiter le choix des capteurs photo, rendant ces dernières plutôt moyenne, j’y reviendrai sur la partie photo.
Ce module est très réussi techniquement parlant, mais engendre des contraintes pouvant être handicapante en fonction du moments, le bilan de ce module est plutôt positif mais améliorable au fur et à mesure des versions.

Color OS une surcouche très sous estimée
Color OS, le talon d’Achille d’Oppo selon la presse française. En ce qui me concerne, je suis à contre-courant de cette idée, Color OS est très bien optimisée et se montre pratique dans une utilisation quotidienne. En effet, sur la version la plus récente disponible sur le Find X, soit Color OS 5.2, des petites features sont très pratiques, comme la barre latérale, un petit raccourci disponible sur toute l’interface permettant d’avoir accès à des applications pré-choisies, ou l’assistant intelligent qui est personnalisable pour mettre des contacts favoris, la météo etc…
En terme d’esthétique, Color OS fait très chinois, c’est indéniable, que ça soit dans les paramètres ou dans sa conception, mais Color OS 6 changera la donne quand il sera disponible, avec une interface beaucoup plus adapté pour un public européen.

L’assistant intelligent.

Malheureusement, le système semble trop évolué par rapport aux produits disponibles, les O-Free sont le parfait exemple, intégré logiciellement dans Color OS, mais pas disponible en France (pour plus d’informations sur les O-Free, cliquez ici pour accéder au Tech’o Tour concernant ce produit)
Pour conclure sur cette partie, Color OS est une bonne surcouche, bien optimisée et pratique, on regrette pour l’instant l’esthétique trop asiatique.

Des photos pas digne d’un nom comme “Find X”
Le nom du Oppo Find X laisse entrevoir un mobile d’exception, nous montrant le futur plus de 6 mois en avance, mais ceci ne s’applique pas aux photos, et cela se ressent dans la communication de Oppo. Les photos ne sont pas digne d’un mobile vendu à la base 999€, le résultat est moyen, ni bon, ni mauvais. On pouvait s’attendre à beaucoup mieux, surtout que le constructeur lance quelques semaines après le RX17 Pro, qui est beaucoup plus performant en photo pour moins cher. Avec deux capteurs de 20 mégapixels et 16 mégapixels, la fiche technique annonçait rien d’exceptionnel. Le capteur de 16 mégapixels est juste là pour l’effet bokeh, et ne sera pas utilisé pour autres choses. Le capteur frontal de 25 mégapixels propose des clichés correct, sans plus.
La partie photo n’est pas un argument de vente, et Oppo ne l’a jamais mis en avant. Les photos seront exploitables pour des souvenirs de vacance, sans plus.

Rapide comme l’éclair
Avec un Snapdragon 845 et 8Go de ram, il fait tout tourner sans problème, que ça soit les jeux les plus gourmands, ou des applications en arrière plan, le Find X ne montrera pas de signe de faiblesse, rien à signaler de ce côté-ci.

Le Find X, encore un bon choix en 2019 ?
La question est intéressante, et j’ai envie de dire oui, pour au final dire non. Le Find X fut un précurseur, misant tout sur le design, il montra la voie aux autres constructeurs. Aujourd’hui, la concurrence et même chez Oppo, les terminaux ont atteints ce design, que ça soit le Oppo Reno, le OnePlus 7 Pro ou même les Galaxy S10, adoptant une autre solution pour faire du “bordeless”.
Le Find X est aujourd’hui dépassé techniquement, mais garde son élégance. Malgré les nouveaux smartphones d’aujourd’hui, le Find X reste et restera unique en son genre.

Commentaires Facebook

Si vous avez trouvé une erreur, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît,.

Commentaires Facebook

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :