Nous avons testé pendant deux mois la Discoeasy200. Il s’agit d’une imprimante 3D de la marque Dagoma vendue au prix de 300€ si vous la montez-vous même (nous avons testé celle-ci) ou à 400€ si vous souhaitez la recevoir déjà montée.

La Dagoma DiscoEasy 200 est une imprimante 3D au prix de 299€. L’entreprise Dagoma a été créée par deux Français en 2012. Leur but ? Rendre accessible les imprimantes 3D et les implanter de plus en plus dans les foyers français. 40% de la structure de la Dagoma Discoeasy 200 est imprimée par d’autres imprimantes. Plus de 200 imprimantes fonctionnent pour produire les pièces de futures imprimantes.

Quand vous allez ouvrir la boite, vous aurez le droit à une multitude de pièces, petites et grosses… De quoi faire peur. Nous retrouvons tout ce qu’il faut afin de monter l’imprimante, même un tournevis.

L’ensemble peut vous faire peur, j’ai eu la même réaction. Le montage est finalement assez simple, mais prend du temps. J’en ai eu pour environ 5h à 6h de montage (ok, c’était mon premier montage de la sorte…). La notice de montage, disponible sur le site, est très claire, avec des images en couleur à chaque étape ce qui fait que si vous savez regarder les images avec attention, vous saurez monter l’imprimante 😉

Petite chose à savoir, l’ensemble des pièces en plastique de l’imprimante sont imprimées par le même modèle d’imprimante 3D, ce qui vous donne donc un aperçu de ce que peut réaliser votre imprimante, et ce qui vous motive encore plus pour la terminer rapidement.

Je vous recommande personnellement de prendre une imprimante 3D à monter, certes cela prend du temps mais vous saurez comment la réparer par la suite si nécessaire. Pour ma part, je savais être autonome pour régler les problèmes matériels qui se sont présentés par la suite.

L’impression 3D peut paraître comme quelque chose de très complexe au niveau du paramétrage, ou tout simplement de l’impression. De nos jours, c’est de plus en plus simple. La dagoma DiscoEasy 200 est parfaite si vous commencez l’impression ou même si vous avez déjà eu une première expérience. Lorsque vous achetez l’imprimante, vous pourrez trouver sur le site de Dagoma un logiciel basé sur le logiciel Cura mais en version simplifiée. Ce logiciel est très bien réalisé car il permet à tout le monde de pouvoir imprimer son propre objet.

 

Il y a également plusieurs questions qui reviennent très souvent au niveau de l’impression 3D. Je vais donc vous proposer une FAQ dans cet article où je vais répondre aux questions qui m’ont été le plus posées. Vous pouvez poser bien entendu votre question en commentaire je vous répondrai avec grand plaisir !

Quand tu imprimes, ça dégage des produits toxiques

Faux ! Enfin de nos jours, au début de l’impression 3D certains types de filaments utilisés pour l’impression dégageaient des particules nocives pour la santé. De nos jours ce n’est plus le cas. Le filament le plus utilisé pour les impressions 3D est le PLA. Il s’agit d’un plastique biodégradable d’origine végétale composé d’amidon de maïs comme matière première. Je vous recommande fortement d’ouvrir votre fenêtre quand vous réalisez votre impression, car l’imprimante dégage tout de même une chaleur et une certaine odeur dûe au plastique qui fond.

Le filament coûte cher ?

Non, le prix est plutôt correct. Nous pouvons retrouver sur Amazon des bobines de 750g (oui dans l’impression 3D on parle en grammage et non en mètres) pour environ une vingtaine d’euros, ce qui est plutôt raisonnable.

On peut imprimer des choses articulées ?

Oui, certains objets sont déjà articulés une fois l’impression finie. J’ai par exemple imprimé une limace articulée, et dès que l’impression était finie j’ai pu la faire bouger. Après, tout dépend de l’objet que vous souhaitez imprimer, il n’y a pas non plus une infinité d’objets articulés à imprimer.

 

En conclusion il s’agit d’un bon produit mais le prix peux sembler peu trop élevé au regard du marché actuel. Cette imprimante nous permet d’imprimer des objets assez volumineux du fait de ses dimensions. Si vous débutez dans l’impression, c’est un modèle qui peut vous satisfaire, il suffit juste d’être un minimum patient pour le montage. Bien que je vous recommande cette imprimante 3D il m’est arrivé quelques problèmes mais qui étaient réparés assez vite. Un des points qui serait à améliorer n’est pas l’imprimante en elle-même mais le SAV. Nous avons un délai de réponse de trois jours en moyenne (pour ma part), et du fait de ce délai il m’a fallu presque un mois pour résoudre un problème (que j’ai finalement résolu moi-même). A noter qu’il s’agit d’un SAV basé en France. Un support téléphonique ou par tchat serait appréciable. Il existe également plusieurs groupes Facebook communautaires dont Dagoma Niack, un très bon groupe que je vous conseille si vous avez des soucis avec votre future imprimante.

Voici quelques impressions que j’ai pu réaliser avec la Dagoma DiscoEasy 200 :

 

Si vous avez trouvé une erreur, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît,.

Dagoma DiscoEasy 200

299€
8.6

Général

8.5/10

Performances

9.0/10

Facilité d'utilisation

9.5/10

Rapport qualité-prix

7.5/10

Avantages

  • Très simple de montage
  • Possibilité d'imprimer des pièces volumineuses
  • Fonctionne avec plusieurs types de filaments
  • Une grande communauté

Inconvénients

  • Bruyante
  • un SAV pas très réactif
  • Un rapport qualité-prix moyen
Promotion