fbpx

USA – Terrible fusillade au Texas, au moins 20 morts.

Auteur

Share

C’est une nouvelle tuerie de masse aux États-Unis. C’était une journée où les thermomètres affichaient plus de 38°C. À El Paso (Texas), à la frontière mexicaine, la journée vire au drame. Dans un supermarché de la franchise Walmart, un jeune américain blanc âgé de 21 ans abat au moins 20 personnes, et blesse de nombreuses autres personnes. Le suspect a été interpellé au volant de sa voiture. Il y avait entre 1000 et 3000 personnes présentes dans le complexe commercial, qui est devenu en quelques instants une scène de guerre.

Les témoins de l’attaque racontent l’horreur

L’horreur. Franchir une porte de magasin, et en l’espace de quelques instants, ne plus jamais voir la lumière du jour, le visage de ses parents ou de ses enfants, ne plus sentir l’odeur de la vie, au nom de la pure folie. En fin de matinée, en week-end, le centre commercial était animé. Et la scène d’horreur implique par défaut des très jeunes enfants. Si l’on ignore l’âge des décédés, nous sommes en mesure de confirmer que des très jeunes enfants ont été blessés et transportés à l’hôpital : ils ont entre 2 et 9 ans. Manuel Uruchurtu a 20 ans et était présent dans le Centre commercial lorsque le carnage a eu lieu. Il raconte à New York Times que “des enfants, des personnes âgées étaient sous le choc […] j’ai vu un bébé, sûrement âgé entre six à huit mois, avec du sang sur le ventre“. Manuel se souvient aussi d’avoir vu à l’extérieur “deux corps sur le sol […] l’un dans une flaque de sang“. Victor G. a 18 ans et travaille au Mc Donald’s. Lors de l’attaque, il déclare que lui et les autres employés “avaient hébergé les clients” au restaurant.

Un appel révélateur

La police d’El Paso lance un appel qui laisse entrevoir la terrible scène qui s’est déroulée. Un appel au don du sang a, en effet, été diffusé avec Twitter. Une demande très largement relayée (15.1 retweets à minuit HF). “Nous avons urgemment besoin de sang” écrit la police texane. Des vies pourraient en dépendre.

La personnalité du tireur au centre des attentions

Son nom : Patrick Crusius. Il a 21 ans, il vient d’être majeur. Et ce samedi 03 août, un peu avant 11h, il abat, fusil à la main et tête froide une vingtaine de personnes, et en blesse 26 autres. Quelles sont ces motivations ? A-t-il des complices ? Les différentes institutions judiciaires vont devoir répondre à ces questions. Mais selon CNN, le tireur aurait rédigé un manifeste. Son authenticité n’est pas officiellement confirmé : plus de détails seront donnés dans les heures suivantes. Il était aussi partisan de Donald Trump : il approuvait la création du mur séparant le Mexique des États-Unis et aimait plusieurs Tweets relatifs au Président Américain.

https://twitter.com/ForTheCultureHH/status/1157779740306104320?s=19

Trump et les Démocrates réagissent, Walmart est “sous le choc”

Après que la Maison Blanche ait annoncé que le Président était tenu au courant des toutes dernières informations, ce dernier a Tweeté un message où il annonce son travail aux côtés des autorités, et évoque en même temps un nombre important de morts.

14 minutes après, le Président Américain envoyait un nouveau Tweet, mais avec aucun rapport vis-à-vis de la terrible fusillade. Il encourageait Colby Covington pour son prochain combat de UFC. Une préoccupation assez peu palpable, donc. La firme américaine Walmart, qui était propriétaire du complexe concerné par la tragédie, a elle aussi réagit sur Twitter. “Sous le choc“, le groupe “prie pour les victimes” et travaille “aux côtés des forces policières“.

Les démocrates [NDLR : l’opposition de Trump] réagit avec force à cette nouvelle et terrible attaque sur le sol américain. Elizabeth Warren, sénatrice et candidate aux primaires démocrates dit fermement que “cela doit s’arrêter“, en faisant référence aux dernières attaques perpétrées, dont celui de San Francisco il y a quelques jours. Joe Biden, vice-président d’Obama a “le coeur brisé” et déclare qu’“il est grand temps d’agir […] mettre fin à cette épidémie de violence armée“. Il est lui aussi candidat aux primaires, tout comme Cory Booker, qui en a “assez“, et qui veut mettre fin à “ce cauchemar national“.

Barack Obama et le couple Clinton devraient réagir dans les prochaines heures. L’heure est au deuil. Mais pour certains, c’est de la colère qui se fait le plus ressentir. Alors que le nombre de victime toujours provisoire et élevé devrait augmenter dans les prochaines heures voire les prochains jours, le débat sur le contrôle des armes à feu devrait être relancé, et sera plus que jamais au centre des attentions lors des prochaines présidentielles américaines. C’est la 251e fusillade de l’année sur le sol américain. Le dernier bilan fait état de 20 décès et de 26 blessés.

Commentaires Facebook

Si vous avez trouvé une erreur, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît,.

Commentaires Facebook

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :