“Le bilan sera dur et cruel”. Tels sont les mots prononcés par le président Emmanuel Macron quelques heures après le passage de l’ouragan Irma aux Antilles françaises, comprenant ainsi Saint-Martin et Saint-Barthélemy, deux îles françaises. Au moment où ces lignes sont écrites, le bilan fait état d’au moins 8 morts et plus de 50 blessés. Mais ce terrible ouragan n’a pas encore touché Haïti, île très vulnérable aux catastrophes naturelles. Mais alors que les Antilles et les îles voisines sont dans un chaos total, un danger similaire arrive : l’Ouragan José, classé 3 sur 5 à cette heure-ci.

Récit des derniers jours avant Irma aux Antilles, de l’angoisse des américains à propos de ce dernier, mais aussi à la surveillance de José et Katia, deux ouragans dangereux.

 

Irma : sa formation, ses dégâts, sa route finale.

L’Ouragan Irma naît le 29 août près des côtes africaines. Il est alors rapidement classé en Catégorie 3. Quelques jours plus tard, son itinéraire est communiqué : plusieurs îles, dont certaines françaises, vont être le théâtre du passage de cet ouragan : elles vont même traverser l’œil du cyclone.

Le 5 septembre, pour la première fois, les îles françaises St-Martin et St-Barthélemy sont directement placées en Alerte Violette.

Le 7 septembre au matin, heure française, les informations tombent : “95% de l’île de St-Martin est détruite” affirme Daniel Gibbs, président du Conseil territorial de St-Martin. EDF communique que dans les deux-îles, c’est “un black-out total”. Les communications sont très compliquées voir impossibles. Il n’y a plus d’eau courante et potable. De nombreux pillages dans des commerces ont été recensé. “Le chaos total”, lis-t-on sur toutes les lèvres.

 

Après son passage aux Antilles, Irma continue sa route en direction de Cuba, où il va certainement faire des dégâts à l’extrême est de cette île. Mais Irma ne s’arrêtera pas là. L’ouragan de Catégorie 5 va finir sa course.. aux Etats-Unis. Il est encore impossible de savoir dans quel état précis, mais ce qui est certains, c’est que la Floride sera la plus touchée : les évacuations ont été forcé et l’aéroport de Miami est saturée. Ce n’est pas le seul état concerné : il y aussi la Georgie, la Caroline du Sud et du Nord. Les autorités appellent à l’évacuation dans les plus brefs délais. Elles précisent aussi que lors du passage d’Irma, aucun service de secours ne sera disponible. Un message.. pas très optimiste.

 

Les ouragans Katia et José : quels sont leurs risques ?

 

Alors qu’Harvey et Irma ont à eux deux faits plus de 46 morts et au moins 200 morts, 2 ouragans vont en direction du bassin antillais. Il y en a un que les autorités regarde avec attention : c’est José. En moins de 16 heures, l’ouragan est passé de Catégorie 1 à 3 sur 5. Il se déplace à 30 km/h (Irma ne faisait “que” 24 km/h) et contient des vents à plus de 200 km/h. Il devrait suivre la même trajectoire qu’Irma, mais en faisant tout de même moins de dégâts, à moins qu’entre-temps, il se renforce.. c’est en tout cas que les autorités craignent le plus.

 

Le cyclone Katia est le plus petit de tous. Son itinéraire est 9 à 15 fois plus petit que celui d’Irma. Il est présent dans le Golf de Mexique et comporte des vents allant jusqu’à 165 km/h.

 

Fin de cet article consacré aux ouragans présents en ce moment en Amérique. Pour suivre les informations en temps réels, suivez ActuMonde sur Twitter.

 

Courage aux sinistrés,

La Rédaction d’Actumonde.

 

 

 

 

 

 

Commentaires

Promotion